Appartement de M. Charles de Beistegui, Paris, France, 1929
L'appartement est juché aux sixième et septième étages d'un immeuble des Champs-Elysées, à deux pas de l'arc de Triomphe.
Il s'agit d'une installation complètement neuve au sommet d'un ancien bâtiment. Ce chantier a été l'occasion de recherches importantes, d'insonorisation tout particulièrement.
Il a été, de même, fait des installations électriques et mécaniques très compliquées, dont le but, évidemment, n'est que d'amusement : paroi de verdure du jardin qui s'éclipse électriquement, ouverture d'une grande glace de la grande baie du salon, électriquement. Disparition de la cloison de séparation entre la salle à manger et le salon, électriquement, etc., etc.
Les installations électriques de cet appartement comportent 4000 mètres de câbles. La construction des trois jardins suspendus constitue une éloquente réponse à la campagne payée de MM. les fabricants de tuiles et d'ardoises, et elle constitue des archives solides à la technique des toits modernes.

Extrait de Le Corbusier, Oeuvre complète, volume 2, 1929-1934
fleche_left
fleche_right
Appartement de M. Charles de Beistegui, Paris
© FLC/ADAGP
1/10
Appartement de M. Charles de Beistegui, Paris
Photo : Lucien Hervé
© FLC/ADAGP
2/10
Appartement de M. Charles de Beistegui, Paris
Photo : Lucien Hervé
© FLC/ADAGP
3/10
Appartement de M. Charles de Beistegui, Paris
Photo : Lucien Hervé
© FLC/ADAGP
4/10
Appartement de M. Charles de Beistegui, Paris
© FLC/ADAGP
5/10
Appartement de M. Charles de Beistegui, Paris
© FLC/ADAGP
6/10
Appartement de M. Charles de Beistegui, Paris
© FLC/ADAGP
7/10
Appartement de M. Charles de Beistegui, Paris
Photo : Lucien Hervé
© FLC/ADAGP
8/10
Appartement de M. Charles de Beistegui, Paris
Photo : Lucien Hervé
© FLC/ADAGP
9/10
Appartement de M. Charles de Beistegui, Paris
© FLC/ADAGP
10/10