Hôpital, Venise, Italie, 1964
En 1906, Venise avait été un grand événement pour Le Corbusier. Il avait pensé que c'était une ville unique au monde... Soixante ans après, le voici chargé par les autorités vénitiennes d'intervenir comme architecte-urbaniste. Le grand hôpital de 1200 lits en est le prétexte: choix du terrain utile et favorable; invention urbanistique et architecturale. Il se trouve que les responsables de Venise sont en plein accord avec les plans de Le Corbusier.Ils sont même enthousiastes.

En disposant horizontalement les volumes de l'hôpital, Le Corbusier a cherché à éviter que la silhouette de Venise ne soit altérée.

Le programme se réalise sur quatre niveaux :

1. les accès, l'administration, la cuisine;
2. les salles d'opération, les logements des sœurs;
3. les voies de communication et de distribution des services;
4. les sections des malades.

L'hôpital est destiné à recevoir des cas d'urgence et des patients atteints de maladies aiguës. Une solution toute nouvelle a été donnée aux chambres des malades: chaque malade reçoit une cellule sans fenêtres à vue directe. La lumière pénètre par des hauts jours latéraux qui régularisent les effets du soleil. Le jour est régulier; il en est de même pour la température ambiante. Ainsi les malades ont le sentiment d'être agréablement isolés.

Extrait de Le Corbusier, Oeuvre complète, volume 7, 1957-1965
fleche_left
fleche_right
Hôpital, Venise
© FLC/ADAGP
1/10
Hôpital, Venise
Photo : Thomas Cugini
© FLC/ADAGP
2/10
Hôpital, Venise
Photo : Thomas Cugini
© FLC/ADAGP
3/10
Hôpital, Venise
Photo : Foto Afi
© FLC/ADAGP
4/10
Hôpital, Venise
© FLC/ADAGP
5/10
Hôpital, Venise
© FLC/ADAGP
6/10
Hôpital, Venise
© FLC/ADAGP
7/10
Hôpital, Venise
© FLC/ADAGP
8/10
Hôpital, Venise
© FLC/ADAGP
9/10
Hôpital, Venise
© FLC/ADAGP
10/10