Urbanisme Bat'a, Zlin, Tchécoslovaquie, 1935
Ceci fait partie des fatalités humaines: une industrie naît, se développe ou périclite. On ne sait pas d'avance. En 1935, Zlin est à l'apogée: 45.000 habitants déjà.

Le point d'inflexion de crise apparaît: ce qui s'est développé harmonieusement, petit à petit, au jour le jour, a atteint une quantité qui subitement réclame une nouvelle échelle d'organisation interne. C'est le phénomène de métamorphose: à une heure donnée, les villes doivent subir des opérations profondes, transformatrices, révolutionnaires. Sinon, le développement continue sur le module routinier; les organes essentiels sont alors insuffisants, une lente désorganisation se saisit de l'ensemble et le pousse à la crise. C'est l'heure des grands sursauts (à Paris Henri IV, Louis XIV, Napoléon Ier et III).

Par ailleurs, on voit Chicago, New York, Buenos Aires, dépérir d'extension...

A Zlin, le rayonnement Bat'a en 1935 préparait cette brillante métamorphose. Mais... les nuages s'accumulaient sur la Tchécoslovaquie, et par un autre circuit de l'esprit, d'autres solutions apparurent plausibles aussi: la dispersion, l'éparpillement... le jour des décisions se lèvera sur telle ou telle thèse. On ne peut savoir...
fleche_left
fleche_right
Urbanisme Bat'a, Zlin
© FLC/ADAGP
1/3
Urbanisme Bat'a, Zlin
© FLC/ADAGP
2/3
Urbanisme Bat'a, Zlin
© FLC/ADAGP
3/3