Ville contemporaine de trois millions d'habitants, Sans lieu, 1922
Un jour de juillet 1922, Marcel Temporal ayant pris la direction de la section urbaine du Salon d'Automne, vint proposer à Le Corbusier de faire quelque chose pour le prochain salon de novembre: "L'art urbain c'est la boutique, l'enseigne en fer forgé, la porte de la maison, la fontaine dans la rue, tout ce que nos yeux voient de la chaussée, etc. Faites-nous donc une belle fontaine ou quelque chose de semblable!" dit-il.

On fit autre chose: on fit l'étude d'une "Ville Contemporaine de 3 Millions d'Habitants". Grand stand de 27 mètres de long, comportant, entre autres, un diorama de 100 m2. Tout cela, sans un sou; l'aventure aurait avorté sans la généreuse intervention de Francis Jourdain, président du Salon d'Automne.

Par cette étude, on pénétra dans le monde miraculeux des certitudes imminentes. L'analyse conduit à des dimensions, des échelles nouvelles et la synthèse à un organisme urbain si différent de ce qui existe que l'esprit a peine à se l'imaginer.

Toutes les discussions imaginables, passionnées suivi cette étude, s'enflant chaque jour davantage : "Vous travaillez pour la lune!" dirent les amis. Jusqu'ici, aucun argument technique n'est venu combattre efficacement les propositions rationnelles de ce projet.

Extrait de Le Corbusier et Pierre Jeanneret, Oeuvre complète, volume1, 1910-1929
fleche_left
fleche_right
Ville contemporaine de trois millions d'habitants, sans lieu
© FLC/ADAGP
1/5
Ville contemporaine de trois millions d'habitants, sans lieu
© FLC/ADAGP
2/5
Ville contemporaine de trois millions d'habitants, sans lieu
© FLC/ADAGP
3/5
Ville contemporaine de trois millions d'habitants, sans lieu
© FLC/ADAGP
4/5
Ville contemporaine de trois millions d'habitants, sans lieu
© FLC/ADAGP
5/5