Ville contemporaine de trois millions d'habitants, Sans lieu, 1922
Un jour de juillet 1922, Marcel Temporal ayant pris la direction de la section urbaine du Salon d'Automne, vint proposer à Le Corbusier de faire quelque chose pour le prochain salon de novembre: "L'art urbain c'est la boutique, l'enseigne en fer forgé, la porte de la maison, la fontaine dans la rue, tout ce que nos yeux voient de la chaussée, etc. Faites-nous donc une belle fontaine ou quelque chose de semblable!" dit-il.

On fit autre chose: on fit l'étude d'une "Ville Contemporaine de 3 Millions d'Habitants". Grand stand de 27 mètres de long, comportant, entre autres, un diorama de 100 m2. Tout cela, sans un sou; l'aventure aurait avorté sans la généreuse intervention de Francis Jourdain, président du Salon d'Automne.

Par cette étude, on pénétra dans le monde miraculeux des certitudes imminentes. L'analyse conduit à des dimensions, des échelles nouvelles et la synthèse à un organisme urbain si différent de ce qui existe que l'esprit a peine à se l'imaginer.

Toutes les discussions imaginables, passionnées suivi cette étude, s'enflant chaque jour davantage : "Vous travaillez pour la lune!" dirent les amis. Jusqu'ici, aucun argument technique n'est venu combattre efficacement les propositions rationnelles de ce projet.
fleche_left
fleche_right
Ville contemporaine de trois millions d'habitants, sans lieu
© FLC/ADAGP
1/5
Ville contemporaine de trois millions d'habitants, sans lieu
© FLC/ADAGP
2/5
Ville contemporaine de trois millions d'habitants, sans lieu
© FLC/ADAGP
3/5
Ville contemporaine de trois millions d'habitants, sans lieu
© FLC/ADAGP
4/5
Ville contemporaine de trois millions d'habitants, sans lieu
© FLC/ADAGP
5/5