Menu
Billetterie

Immeuble Clarté

Genève, Suisse, 1930-1932

« Cet immeuble est un point d'étape, un jalon d'architecture moderne dans un milieu passéiste : une nouvelle conception du logis, de nouvelles méthodes de construire ont dû se soumettre à des modalités d'urbanisme passé. (rue et espaces directs) et à des règlementations établies autrefois sur la base de modes de construction traditionnels. "Clarté" n'est donc qu'un jalon. »
Extrait d'un texte de Le Corbusier sur l'Immeuble Clarté, Paris, 30 octobre 1932

La commande

C’est à la demande d’Edmond Wanner, entrepreneur genevois, que Le Corbusier et Pierre Jeanneret construisent un immeuble dans le quartier de Villereuse à Genève.

La correspondance entre Edmond Wanner et Le Corbusier débute en 1928 avec l’étude d’un premier projet dit Immeuble Wanner. Finalement Edmond Wanner et ses deux architectes construisent un immeuble locatif : l’immeuble Clarté. Débuté en Juin 1931, le chantier se termine en juillet 1932.

Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg

Le projet

Ce projet d’immeuble s’inscrit pleinement dans les recherches de Le Corbusier sur les immeubles-villas. Edmond Wanner souhaite de plus expérimenter des procédés de construction à sec, recherches également en cours chez Le Corbusier qui déboucheront des années plus tard sur le projet de maison montée à sec. Les deux hommes se retrouvent également sur le développement de la construction préfabriquée et standardisée. Toutes les parties en acier de l’immeuble sont réalisées en amont dans les usines d’Edmond Wanner avant d’être soudées entre elles sur place. Edmond Wanner est donc à la fois le commanditaire et le constructeur du projet.

Le bâtiment repose sur 280 poteaux en béton armé. Il comprend 50 logements allant du studio aux appartements de 9 pièces traversant. Certains de ces appartements sont des duplex.

La partie de l’immeuble, arrondi à l’ouest, qui abrite les appartements, est légèrement en décalé par rapport au rez-de-chaussée, ou plain-pied comme le nomme Le Corbusier.

Les appartements sont répartis autour de deux cages d’escaliers dont la particularité est leur éclairage zénithal par la lumière du jour. Cette lumière, issue des voûtes de dalles de verre transparentes au 8ème étage, se diffuse jusqu’au rez-de-chaussée grâce aux paliers également transparents et aux marches en briques de verre.

Chaque cage d’escalier est dotée d’un ascenseur. Les deux façades principales sont entièrement vitrées. Elle se composent de pans de verres constitués de parties fixes et de fenêtres en acier à double vitrage qui coulissent sur des billes métalliques selon le brevet déposé par l’Entreprise Wanner. Les deux façades disposent de balcons sur toute la longueur.

Au rez-de-chaussée, on trouve les espaces communs et les garages pour les voitures et vélos.

Le bâtiment dispose du chauffage central.

Au sujet de l’aménagement intérieur, seuls quelques éléments de mobilier standardisé sont imposés pour les cuisines, les salles de bains et sanitaires. Le Corbusier propose aussi une sélection de papiers peints Salubra aux locataires. La polychromie intérieure de l’immeuble (les piliers, les portes, les parties vitrés, etc.) est constituée de deux couleurs : le brun foncé et le bleu clair. Edmond Wanner impose un certain type de rideaux pour avoir un rendu extérieur uniforme. À l’extérieur, des stores protègent du soleil.

Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg

Le devenir de l'immeuble

À la suite d’une nouvelle menace de démolition dans les années 1980, la première datant de 1968, l’immeuble est classé monument historique le 12 novembre 1986. Après deux restaurations dans les années 1950 et 1970, une restauration d’envergure est réalisée de 2007 à 2010. Elle touche principalement l’ensemble des extérieurs, les espaces communs et les installations techniques. L’immeuble Clarté fait partie des 17 bâtiments inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco en 2016.

  • Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
    Immeuble Clarté
    © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
  • Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
    Immeuble Clarté
    © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
  • Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
    Immeuble Clarté
    © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
  • Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
    Immeuble Clarté
    © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
  • Immeuble Clarté © Johannes Marburg
    Immeuble Clarté
    © Johannes Marburg
  • Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
    Immeuble Clarté
    © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
  • Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
    Immeuble Clarté
    © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
  • Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
    Immeuble Clarté
    © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Eveline Perroud 2006
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Eveline Perroud 2006
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Hans Fingler
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
    Immeuble Clarté
    © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
  • Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
    Immeuble Clarté
    © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
  • Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
    Immeuble Clarté
    © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
  • Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
    Immeuble Clarté
    © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
  • Immeuble Clarté © Johannes Marburg
    Immeuble Clarté
    © Johannes Marburg
  • Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
    Immeuble Clarté
    © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
  • Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
    Immeuble Clarté
    © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
  • Immeuble Clarté © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
    Immeuble Clarté
    © FLC / ADAGP / Johannes Marburg
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Eveline Perroud 2006
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Eveline Perroud 2006
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Hans Fingler
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP
  • Immeuble Clarté, Genève
    Photo : Fred Boissonnas
    © FLC/ADAGP