Menu
Billeterie

Maison d'artiste

Sans lieu, 1922

  • Maison d'artiste, sans lieu
    © FLC/ADAGP
Maison d'artiste, sans lieu
© FLC/ADAGP

Cette maison conçue dès l’année 1922 est un dérivé des maisons en série. On y retrouve la structure minimaliste de ces maisons dans lesquelles la forme cylindrique de l’escalier vient s’intégrer à l’arrière de la bâtisse. Comme l’atteste Le Corbusier dans son ouvrage Vers une Architecture, l’ossature est ici composée de « ciment armé et de murs en double cloison de cement-gun de 4 centimètres d’épaisseur chacune ». Il s’agit ici d’une technique de projection de mortier, faite à l’aide d’un canon à ciment sur une armature métallique attachée à un coffrage en bois. Cette technologie fut utilisée pour la Maison du Tonkin de façon peut satisfaisante, cela ne permettait pas d’obtenir des surfaces lisses et entraînait donc un surcoût pour les aplanir.

L’atelier est situé à l’étage ; il bénéficie ainsi de la lumière issue de l’éclairage zénithal de la voûte. C’est un plan atypique, car il représente un peintre en situation ; ce qui nous permet de mieux appréhender l’espace et la fonction de ce logis. Notons pour l’anecdote comme Le Corbusier triche dans sa perspective pour donner l’illusion de profondeur et de largeur.

Ossature de ciment armé et murs en double cloison de « cement-gun » de 4 centimètres d’épaisseur chacune. Nettement se fixer le problème; déterminer les besoins-types d’un logis; résoudre la question comme sont résolus les wagons, les outils, etc.

Extrait de Le Corbusier et Pierre Jeanneret, Oeuvre complète, volume 1, 1910-1929

  • Maison d'artiste, sans lieu
    © FLC/ADAGP
  • Maison d'artiste, sans lieu
    © FLC/ADAGP
  • Maison d'artiste, sans lieu
    © FLC/ADAGP
  • Maison d'artiste, sans lieu
    © FLC/ADAGP
  • Maison d'artiste, sans lieu
    © FLC/ADAGP
  • Maison d'artiste, sans lieu
    © FLC/ADAGP