Menu
Billeterie

Château d'eau

Podensac, France, 1917

La commande

En 1917 Charles-Édouard Jeanneret, jeune architecte suisse, est contacté par François Thévenot, ingénieur des travaux publics bordelais, pour construire un château deau destiné à alimenter le parc du domaine de Chavat, à Podensac.

Créé par François Thévenot, le domaine comprend un château conçu par Henri Marmisse en 1916 et un parc dessiné par le paysagiste Charles Bouhana. Le réseau deau potable est mis en place par la Société dApplication du Béton Armé (SABA). Charles-Édouard Jeanneret est alors architecte-conseil de la SABA, fondée par son ami denfance Max Du Bois. 

Le château deau de Podensac, construit en 1917 en béton armé, est la première construction en France de Le Corbusier, à cette époque encore Charles-Édouard Jeanneret.

Château d'eau de Podensac © FLC / ADAGP / Leslie Mozdan
Château d'eau de Podensac © FLC / ADAGP / Leslie Mozdan

Le projet

Il dessine pour le compte de la SABA un château deau en béton armé, dont lapparence se rapproche de celle dun phare. La porte d’entrée est surmontée dun oculus, et elle ouvre sur un escalier hélicoïdal conduisant à une salle de repos sous la cuve du château deau. Nommée gloriette, cette salle est percée de huit fenêtres en arcade, offrant ainsi une vue à 365 degrés sur le paysage alentour.

Si une terrasse est construite au sommet de louvrage, au-dessus de la cuve, son escalier d’’accès ne sera jamais achevé : il est remplacé par une simple échelle. La terrasse devait accueillir une lanterne, qui ne sera pas installée.

Le Corbusier, plan en coupe du Château d'Eau de Podensac © FLC / ADAGP
Le Corbusier, plan en coupe du Château d'Eau de Podensac © FLC / ADAGP

Le devenir du château d'eau

Treize ans après sa construction, le château deau est racheté par le syndicat des eaux de la commune de Podensac. Dans les années 1940, le syndicat désaffecte la cuve de louvrage et en fait construire un nouveau, avec une capacité plus importante, à proximité de celui de Charles-Édouard Jeanneret. Le château deau est alors laissé à labandon, mais en 1987 une association darchitectes bordelais, le Groupe des Cinq, rachète l’édifice pour un franc symbolique : débute alors un bail emphytéotique de 99 ans.

Depuis, lassociation veille à la mise en valeur et à la protection du bâtiment classé monument historique en 2006. Une campagne de restauration, possible grâce à la Mission Bern et à la Fondation du Patrimoine, débute en 2022. Ces travaux permettront au Groupe des Cinq dexploiter le bâtiment à des fins culturelles et patrimoniales.

  • Château d'eau, Podensac
    © FLC/ADAGP
  • Château d'eau, Podensac
    © FLC/ADAGP
  • Château d'eau, Podensac
    © FLC/ADAGP
  • Château d'eau de Podensac
    © FLC / ADAGP / Leslie Mozdan
  • Château d'eau de Podensac
    © FLC / ADAGP / Leslie Mozdan
  • Château d'eau de Podensac
    © FLC / ADAGP / Leslie Mozdan
  • Château d'eau de Podensac
    © FLC / ADAGP / Leslie Mozdan
  • Château d'eau, Podensac
    © FLC/ADAGP
  • Château d'eau, Podensac
    © FLC/ADAGP
  • Château d'eau, Podensac
    © FLC/ADAGP
  • Château d'eau de Podensac
    © FLC / ADAGP / Leslie Mozdan
  • Château d'eau de Podensac
    © FLC / ADAGP / Leslie Mozdan
  • Château d'eau de Podensac
    © FLC / ADAGP / Leslie Mozdan
  • Château d'eau de Podensac
    © FLC / ADAGP / Leslie Mozdan