Menu
Billeterie

Abattoir frigorifique

Challuy, France, 1917

  • Abattoir frigorifique, Challuy
    © FLC/ADAGP
Abattoir frigorifique, Challuy
© FLC/ADAGP

Projet non-réalisé

Ce projet de 1917 est un travail que Le Corbusier effectue pour le compte de la SABA (société d’application du béton armé) en collaboration avec l’ingénieur danois Reeh. Ce dernier, si l’on en croit Le Corbusier, est immédiatement ravi par le projet « culotté » qu’il lui propose. Dans ce même courrier, il indique avec drôlerie que ce projet lui a été attribué par un simple appel téléphonique le lundi 19 décembre à 6 heures du soir, ce qui représente à cette date sa « plus folle charrette ».

 Pour satisfaire aux attentes de son client, la Société Nouvelle du Froid Industriel, il effectue une étude très inspirée de la taylorisation dans laquelle l’espace et son aménagement sont pensés de façon fonctionnelle. Le Corbusier conçoit son abattoir comme un circuit hyper fonctionnel, de l’accueil à l’expédition (il dessine et prévoit la mitoyenneté de la voie ferrée).

Bien que relevant d’une construction industrielle, les thèmes formels de ce projet sont ceux que nous retrouvons des années plus tard dans les villas puristes : ossature de béton, toit plat et rampe attachée à une entrée monumentale.  Cet abattoir ne verra jamais le jour et Jeanneret ne touchera jamais les soixante mille francs d’honoraires !

  • Abattoir frigorifique, Challuy
    © FLC/ADAGP
  • Abattoir frigorifique, Challuy
    © FLC/ADAGP
  • Abattoir frigorifique, Challuy
    © FLC/ADAGP
  • Abattoir frigorifique, Challuy
    © FLC/ADAGP
  • Abattoir frigorifique, Challuy
    © FLC/ADAGP
  • Abattoir frigorifique, Challuy
    © FLC/ADAGP
  • Abattoir frigorifique, Challuy
    © FLC/ADAGP
  • Abattoir frigorifique, Challuy
    © FLC/ADAGP