Menu
Billeterie

Maison Ternisien

Boulogne-Billancourt, France, 1923-1927

« Dès la maison terminée les principales revues d'architecture consacrent des études à cette maison, qui est jugée jouer un rôle important dans l'évolution architecturale à ce moment. »
Lettre Ch. E. Jeanneret à M. Lageat, avocat, 2 février 1932, FLC - H1(8)302
Villa Ternisien © FLC / ADAGP
Villa Ternisien © FLC / ADAGP

La commande

Paul Ternisien, musicien, et sa femme peintre, contactent Le Corbusier après avoir assisté en 1923 à une conférence à la Sorbonne. Ils souhaitent que l’architecte leur construise une maison minimale à prix minimal sur un terrain triangulaire de petite taille à Boulogne-sur-Seine (aujourd’hui Boulogne-Billancourt).

Le Corbusier est enchanté par ce défi qu’il qualifiera de « Problème d’exception, gageure, jeu de l’esprit ».

Le projet

De part et d’autre des pièces de vie accessibles par une entrée en renfoncement, l’architecte dispose le studio de musique en forme de piano. L’atelier, sur deux niveaux avec mezzanine, est au fond du terrain.

La villa épouse la forme triangulaire du site, mais sa réalisation doit s’adapter aux contraintes financières du couple qui modifient considérablement le projet initial.

Le faible budget des Ternisien les conduit à choisir un entrepreneur de maçonnerie peu expérimenté dans la construction en béton armé. Le déroulement du chantier s’avère compliqué.

Villa Ternisien © FLC / ADAGP

Le devenir de la Maison

En 1932, à la suite d’un procès entre les clients, les entrepreneurs, Le Corbusier, et Pierre Jeanneret, Paul Ternisien fait faillite et décide de céder la parcelle pour la construction d’un immeuble de rapport de quatre étages.

La maison est presque entièrement démolie en 1935. Le rez-de-chaussée du mur d’angle est remployé par l’architecte Georges-Henri Pingusson lors de la construction d’un immeuble achevé en 1936. Elle est aujourd’hui à peine identifiable à l’extérieur.

  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    Photo : Lucien Hervé
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    Photo : Lucien Hervé
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    © FLC/ADAGP
  • Maison Ternisien, Boulogne-sur-Seine
    © FLC/ADAGP