Menu
Billetterie

Stade

Bagdad, Irak, 1955- 1980

« Petite maman, je m’en vais à Bagdad l’ancienne Babylone ! »
Lettre de Le Corbusier à sa mère, 1959

La commande

Le Corbusier est sollicité pendant l’été 1955 par le gouvernement irakien pour établir les plans du stade olympique de Bagdad, ce qu’il accepte dès le 5 juillet. Son enthousiasme tient au fait qu’on lui offre enfin la possibilité de donner corps à son travail théorique sur la place du sport dans l’urbanisme. Le projet est véritablement lancé en novembre 1957 et Le Corbusier effectue son premier séjour à Bagdad du 7 au 10 novembre. Il y rencontre le Ministre des sports et celui du développement. Il profite de ce voyage pour donner une conférence devant l’ordre irakien des ingénieurs  et y présente  ses principales théories urbanistiques et architecturales.

Stade, Bagdad © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
Stade, Bagdad © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018

Le projet

Le projet de Bagdad diffère du Stade de réjouissance populaire pour 100.000 personnes que Le Corbusier imagine au début des années trente. Le projet irakien comprend au départ un stade olympique de cinquante mille places, une piscine avec des gradins de 5000 places, un gymnase de 3500 places et un amphithéâtre en plein air de 3000 places.

Durant l’ensemble du processus créatif du complexe sportif de Bagdad, Le Corbusier n’a de cesse de se renseigner sur les stades et leur fonctionnement, qu’il s’agisse des gradins du stade de San Siro à Milan, de celui de Maracaña à Rio ou du théâtre antique d’Orange. Courant 1958, Le Corbusier visite également le Parc des Princes pour en étudier la circulation. Comme toujours, en plaçant l’usager au cœur de son architecture, il se doit de trouver les solutions les plus adaptées.

Le bureau du développement irakien valide la totalité du projet le 13 juillet 1958, veille du coup d’état militaire qui allait renverser la monarchie irakienne. Si le projet n’est pas abandonné, il subit jusqu’au milieu de l’année 1959 de nombreux ralentissements et plusieurs modifications. Le gouvernement irakien rappelle Le Corbusier en mai 1959 pour évoquer le changement de site.

Ce ne sont pas moins de 540 dessins qui seront remis au printemps 1964 au gouvernement irakien par l’équipe de Georges-Marc Présenté, l’ingénieur associé au projet. L’élaboration du stade passe en effet par une gestion complexe, avec un partage du travail entre l’atelier du 35 rue de Sèvres et le cabinet d’études de G.M. Présenté. Ce jeu d’aller-retour permet une avancée efficace du projet, une meilleure répartition des rôles pour répondre aux aspects à la fois  programmatifs, conceptuels et techniques .

Le projet de gymnase est depuis le début le plus abouti, la version définitive de 1958  comportera 4800 places au lieu des  3500 prévues dans la version initiale.

Dans la présentation que Le Corbusier fait du gymnase, seul bâtiment couvert du complexe et à air conditionné, il évoque en effet la possibilité d’un bâtiment également destiné aux loisirs (cinéma, théâtre…), comme il le concevait déjà il y a près de 30 ans avec son stade de réjouissance populaire et pour la Ville radieuse. Ce projet bénéficie aussi des réflexions qu’il mène sur les projets de stade de Chandigarh et de Firminy.

Entre 1960 et 1961 le projet connait de nombreux changements d’affectation de terrain, et à partir de 1963 , il est régulièrement révisé pour se voir déposséder de nombreux aménagements (piscine, casquette en béton de la partie ouest, etc.).

Le Corbusier est, comme à son habitude, très attentif à l’inscription des bâtiments dans le paysage. Le gymnase est initialement accolé à un jardin pour lequel Le Corbusier fait  une recherche précise afin de réfléchir et recenser les essences locales les plus pertinentes.

Toutefois, l’instabilité politique des années soixante remet en question le projet. Calouste Gulbenkian qui devait le financer l’abandonne au profit d’un  projet porté par des architectes portugais.

Stade, Bagdad © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
Stade, Bagdad © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018

Le devenir du stade

Le projet  de Le Corbusier reprend  à partir de 1973 sous l’égide de Saddam Hussein pour accroitre les infrastructures dédiées au sport irakien. C’est Georges-Marc Présenté qui  assure la réalisation du  gymnase et de l’amphithéâtre extérieur sous la direction de l’architecte Axel Mesny. La réalisation, achevée en 1980, est fidèle au projet, en dehors de quelques modifications dont  l’abandon du jardin.

  • Stade, Bagdad
    © FLC/ADAGP
  • Stade, Bagdad
    © FLC/ADAGP
  • Stade, Bagdad
    © FLC/ADAGP
  • Stade, Bagdad
    © FLC/ADAGP
  • Stade, Bagdad
    © FLC/ADAGP
  • Stade, Bagdad
    © FLC/ADAGP
  • Stade, Bagdad © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
    Stade, Bagdad
    © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
  • Stade, Bagdad © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
    Stade, Bagdad
    © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
  • Stade, Bagdad © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
    Stade, Bagdad
    © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
  • Stade, Bagdad © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
    Stade, Bagdad
    © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
  • Stade, Bagdad © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
    Stade, Bagdad
    © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
  • Stade, Bagdad © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
    Stade, Bagdad
    © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
  • Stade, Bagdad
    © FLC/ADAGP
  • Stade, Bagdad
    © FLC/ADAGP
  • Stade, Bagdad
    © FLC/ADAGP
  • Stade, Bagdad
    © FLC/ADAGP
  • Stade, Bagdad
    © FLC/ADAGP
  • Stade, Bagdad
    © FLC/ADAGP
  • Stade, Bagdad © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
    Stade, Bagdad
    © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
  • Stade, Bagdad © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
    Stade, Bagdad
    © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
  • Stade, Bagdad © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
    Stade, Bagdad
    © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
  • Stade, Bagdad © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
    Stade, Bagdad
    © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
  • Stade, Bagdad © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
    Stade, Bagdad
    © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
  • Stade, Bagdad © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018
    Stade, Bagdad
    © FLC / ADAGP / Ahmed Salman 2018