Menu
Billeterie

Fauteuil à dossier basculant

Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand, 1928

  • Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand
    Fauteuil à dossier basculant, édition Cassina
    Photo : Cassina
    © FLC/ADAGP
Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand
Fauteuil à dossier basculant, édition Cassina
Photo : Cassina
© FLC/ADAGP

Cette pièce apparait comme une version en métal tubulaire chromé d’un siège colonial traditionnel en bois. Les premiers prototypes sont réalisés pour la Villa Church avec une assise et un dossier rembourré afin de satisfaire les exigences du commanditaire de la maison Henry Church.  Quelques modèles sont ensuite réalisés pour le Salon d’Automne de 1929 avec une assise et un dossier en peau. Enfin, une déclinaison en toile, avec liseré de cuir naturel, est proposée pour le Salon de l’Union des Artistes Modernes en 1930. On note que les versions du Fauteuil à dossier basculant à l’époque ont toutes des accoudoirs plus larges à l’avant qu’à l’arrière du fauteuil.

Contexte de création

C’est au Salon d’Automne de 1929 que la gamme de meubles en tube est exposée pour la première fois au public. Dans un espace à double hauteur de près de 90 m2, Le Corbusier, Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand présentent leurs propositions pour l’équipement intérieur d’une habitation.  

Pour délimiter et compartimenter de manière fluide les espaces d’habitation, l’idée de casiers standards est reprise du Pavillon de l’Esprit Nouveau de 1925 mais dans une version en métal et verre. Désormais superposables et juxtaposables, ils répondent à tous les besoins de rangement et peuvent être utilisés dans le salon comme dans la cuisine ou la salle de bains. La pièce principale, éclairée par de puissants lampadaires, accueille une table avec une épaisse dalle de verre et un piétement réalisé avec un profilé d’aile d’avion. Autour de celle-ci, sont disposés des fauteuils pivotants à structure métallique tubulaire chromée. Le Fauteuil à dossier basculant, la Chaise Longue et les fauteuils grand confort complètent cet ensemble.

La gamme de meubles est ensuite éditée par Thonet en 1930, sous l’appellation « Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand ». Les meubles prennent les références suivantes : B306 pour La Chaise Longue, B301 pour le Fauteuil à dossier basculant, B302 pour le Fauteuil pivotant avec dossier et B304 sans dossier, B305 pour le tabouret de salle de bains et enfin B307 pour la table en métal et verre. Malheureusement, ce mobilier d’avant-garde ne trouve pas son public car les couts de production se révèlent trop élevés et ne correspondent pas au goût du public. Thonet ne vend que 172 exemplaires de la Chaise Longue dans toute l’Europe entre 1930 et 1935. Quelques exemplaires sont ensuite produits par Bigla, Wohnbedarf AG et Embru-Werke à Zürich.

En 1959, la galeriste suisse Heidi Weber contacte Le Corbusier pour lancer la réédition de la Chaise longue, du Fauteuil grand confort (petit et grand modèle), ainsi que du Fauteuil à dossier basculant. Face au succès grandissant de cette collection, elle en sous-traite, dès 1964, la fabrication à l’entreprise italienne Cassina qui finit par en acquérir les droits de production et de commercialisation exclusifs en 1965.

Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand Mobilier présenté au Salon d'Automne, Paris, 1929