Menu
Billeterie

Maisons ouvrières, Le Pont Vert

Ecouen, France, 1920

  • Maisons ouvrières, Le Pont Vert, Ecouen
    © FLC/ADAGP
Maisons ouvrières, Le Pont Vert, Ecouen
© FLC/ADAGP

A proximité de la gare d’Ecouen, Le Corbusier expérimente un nouveau projet de lotissement pour un commanditaire inconnu. Dix-neuf maisons composent cette étude. Elles sont, à toute première vue, moins élaborées que d’autres construites durant la même période. Elles sont plus sobres, d’une technicité moindre. Ce sont des maisons de plain pied ne disposant que de deux chambres. Le toit est lui aussi très inhabituel : c’est un toit à double pentes. La seule fantaisie de ce projet non réalisé est la large pergola de 20m2 accolée à la maison. Les plans permettent de bien appréhender le travail effectué sur les parties voûtées de cette pergola, véritable patio entre le jardin et la maison. Ces voûtes empruntées aux Maisons Monols nous rappellent l’intérêt que Le Corbusier y porte. Il aura plus tard le loisir de les réutiliser, les Maisons Jaoul en étant l’un des porte-flambeaux.

  • Maisons ouvrières, Le Pont Vert, Ecouen
    © FLC/ADAGP
  • Maisons ouvrières, Le Pont Vert, Ecouen
    © FLC/ADAGP
  • Maisons ouvrières, Le Pont Vert, Ecouen
    © FLC/ADAGP
  • Maisons ouvrières, Le Pont Vert, Ecouen
    © FLC/ADAGP
  • Maisons ouvrières, Le Pont Vert, Ecouen
    © FLC/ADAGP
  • Maisons ouvrières, Le Pont Vert, Ecouen
    © FLC/ADAGP