Menu
Billeterie

Aménagement de la villa Berque

Paris, France, 1921-1922

La commande

Le Corbusier est sollicité à l’automne 1921 par Charles Berque, pour le réaménagement de sa maison située dans la Villa Montmorency, dans le XVIe arrondissement de Paris. Charles Berque était familier de l’œuvre de Le Corbusier puisque, sous les conseils de son fils Jean, peintre et ami d’Amédée Ozenfant, il devint actionnaire de l’Esprit Nouveau.

Le Corbusier, Aménagement de la villa Berque, 09315 (détail) © FLC / ADAGP
Le Corbusier, Aménagement de la villa Berque, 09316 (détail) © FLC / ADAGP

Le projet

La villa Berque se situe au fond d’une parcelle triangulaire. Les différents dessins de Le Corbusier montrent des études proposant un aménagement intérieur nouveau, avec du mobilier, ainsi qu’un agrandissement du salon et l’ajout d’une grande terrasse encerclée d’une rambarde métallique. D’autres dessins évoquent la réfection du jardin et l’ajout d’une pergola.  

S’il est difficile de déterminer précisément les travaux accomplis, il est certain que la terrasse et la décoration intérieure du salon ont été réalisées. La fin des travaux a lieu en juillet 1922.

La terrasse est construite en béton et recouverte d’un pavement de brique. Un soin particulier est apporté à l’aménagement du salon et le respect du décor existant. La couleur tient une place de choix dans le projet, comme en témoignent les dessins à la craie réalisés par Le Corbusier qui mettent en valeur murs et rideaux toute hauteur, notamment dans un souci d’agrandissement de l’espace.  

Un courrier de février 1922 de Le Corbusier à l’architecte Georges Brochart, chef du chantier, indique le réaménagement d’une salle de bain, d’une chambre, de la cuisine et de l’office. Des travaux de modernisation de la maison sont aussi prévus, comme l’installation du chauffage central.

Le Corbusier, Aménagement de la villa Berque, dessin (détail) © FLC / ADAGP
Le Corbusier, Aménagement de la villa Berque, dessin (détail) © FLC / ADAGP

Le devenir de la villa

Entre 1925 et 1926, Charles Berque et Le Corbusier entrent de nouveau en contact : le revêtement de la terrasse est peu résistant aux intempéries et le propriétaire souhaite sa réparation ou sa modification. En septembre 1926, Le Corbusier propose un nouveau projet à Charles Berque : l’ajout d’un garage au fond de la parcelle, puis la construction d’un lotissement de quatre ou cinq maisons dans le jardin de sa villa.

La Villa Berque est une propriété privée depuis sa construction ; la Villa Montmorency n’est pas ouverte au public et n’est pas visible de la rue.

  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP
  • Aménagement de la villa Berque, Paris
    © FLC/ADAGP